fillette

Sélection de livres 2016

Le château des étoiles : 1869, la conquête de l'espace

Auteur : Alex Alice

Editeur : Rue de Sèvres

Année de parution: 2014

Bande dessinée

Aventure

Fait partie de la sélection 5è


Les premières lignes

« C’est de la folie ! Avez-vous vu la taille de ces nuages ?
-Croyiez-vous que Christophe Colomb aurait renoncé au premier coup de vent ?
-Bon Dieu de Bois, si la foudre s’abattait sur leurs voiles les marins de « La Pinta » ne risquaient pas l’explosion d’hydrogène à 11 000 mètres du sol !
-Ne jurez pas je vous en prie. Vous savez bien que je déteste ça. Je compte sur ces nuages. Si je ne l’ai pas découvert la dernière fois c’est que je n’étais pas assez haut.
-Mais… Je ne comprends pas… Il est invisible n’est-ce pas ? Alors comment sauras-tu que tu as découvert l’éther ? »

Le contenu

Telle est la question que Séraphin pose à sa mère, exploratrice des cieux au moyen d’un ballon, au moment de son dernier envol à la conquête de l’éther, qu’elle pense être source d’une énergie phénoménale.
Malheureusement pour lui et son père, elle disparaît sans laisser de traces lors de cette expédition. Séraphin a bien du mal à aller de l’avant et se passionne, un peu trop au goût de son père et de ses professeurs, pour les recherches de sa mère sur l’éther. Mais, il est finalement contacté par un mystérieux personnage qui a retrouvé le journal de bord de sa mère disparue. Séraphin arrive alors à convaincre son père de partir en Bavière à la rencontre de cet inconnu pour élucider le mystère de la disparition de sa mère. Or, ils ne semblent pas être les seuls à s’intéresser à ce journal et à l’éther puisqu’ils échappent de justesse à une tentative d’enlèvement. Le début d’une aventure riches en surprise qui va conduire Séraphin et son père à poursuivre les recherches à l’aide de nouveaux compagnons.

Avec sa couverture en hommage aux éditions Hetzel des Jules Verne, Alex Alice place la barre très haut pour le premier tome de son diptyque… Mais, il lui faut peu de temps ou plutôt de pages pour nous conquérir tout à fait et nous emporter avec lui dans les étoiles à travers les aventures de Séraphin, un héros doux rêveur au nom annonciateur. Le dessin sublime et d’une grande poésie tant dans les tons que dans la finesse des traits, est parfaitement à la hauteur et au service d’un récit  steampunk inventif et riche en péripéties. Les personnages sont attachants et les références historiques multiples ce qui donne de la consistance au propos. Un vrai coup de cœur !


Camille Novince

Festival du livre de jeunesse & de bande dessinée

Ecole Dujardin, rue Dujardin - 50100 Cherbourg en Cotentin

Tél. 06 79 68 92 66

contact@festivaldulivre.com