fillette

Sélection

Le Vent dans les sables, tome 2

Auteur : Michel Plessix

Illustrateur : Michel Plessix

Editeur : Delcourt

Année de parution: 2007

Bande dessinée

Animalier

Fait partie de la sélection 5è


Premières lignes

Chapitre IV : Le rêve du papillon.
« Rat se réveilla rassuré. Tout ceci n’est qu’un rêve idiot. Pas de furet en canot. Ni de Crapaud en furie. Juste la paix. Quel cauchemar incongru ! Saugrenu ! L’abus d’îles flottantes, sans dou… »

Le contenu

Résumé

Dans ce deuxième épisode du « vent dans les sables », Rat, Taupe et Crapaud sont malgré eux embarqués clandestinement sur un bateau faisant route vers l’orient. A la première escale, ils se retrouvent dans un port d’Afrique du nord, avec toutes ses odeurs, ses ruelles étroites, ses « étranges habitants »… Rejetés par le consulat, ils doivent trouver une solution pour repartir chez eux. Après s’être faits escroquer par Ali al Fare, ils vont profiter de la généreuse hospitalité de Samir Djerbil qui leur fait découvrir le charme de sa ville avec le mélange de ses cultures, semblable au mélange de ses épices. Mais lui aussi semble avoir quelque chose à cacher… Suite dans le tome 3.

Commentaire

Michel Plessis nous embarque dans cet étrange univers, à l’ambiance chaleureuse et épicée. On oublie rapidement que nos héros sont des animaux et qu’ils côtoient le plus naturellement du monde des humains (sauf quand ils se font expulser du consulat qui n’admet pas d’« animaux » dans son enceinte). Le dessin et les couleurs sont d’une finesse et d’une richesse remarquables. Au bleu du ciel et des portes de la Médina s’opposent les salissures des rues, la blancheur des murs et les teintes roses et rouges des étoffes. La multitude de détails donne envie de s’attarder sur chaque planche.
Quant au thème du voyage, il est remarquablement servi par les protagonistes de l’histoire. L’attitude conquérante et peu respectueuse de Crapaud, l’émerveillement de Taupe ou la curiosité constamment en éveil de Rat évoquent avec justesse les différentes façons de voyager et d’aller à la rencontre des autres. Une manière subtile de rappeler que l’on est soi-même un « étrange étranger » aux yeux de ceux qui vivent ailleurs que chez nous.
Evidemment, le texte est lui aussi d’une grande qualité littéraire. Jeux de mots subtils, comique de certaines situations et réflexions philosophiques vont ravir les adultes. Les élèves qui adorent la Bande Dessinée vont apprécier eux aussi cet ouvrage, même s’il n’est pas toujours facile d’accès.

Lucille Audigou


Pistes d’écriture

Piste 1 : Vous partez en vacances avec vos parents en Afrique (choisissez le pays qui vous convient) et tout ne se passe pas comme prévu, vous décidez de tenir un journal de vos péripéties : détaillez le jour de votre arrivée.

Piste 2 : Vous imaginez le bruit et les odeurs de la Médina, le quartier labyrinthique de la ville où ont atterri Rat et ses compagnons. Ecrivez un poème pour décrire cette ambiance.

Festival du livre de jeunesse & de bande dessinée

Ecole Dujardin, rue Dujardin - 50100 Cherbourg en Cotentin

contact@festivaldulivre.com