Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Jacques Loustal (de)

Jacques Loustal (de)

Jacques Loustal (de)

Auteur, Illustrateur
Biographie
Architecte de formation, Loustal est très rapidement attiré par l'illustration. C'est un domaine dans lequel il excelle et où il se fait remarquer très vite pour sa technique de texte off placé sous le dessin. Pour ses bandes dessinées, il est entouré par deux créateurs de récits : Philippe Paringaux et Jean-Luc Coatalem.
Ouvrages au Seuil
Section Bande dessinée

- Insolite
Pour réaliser cet ouvrage en noir et blanc, Loustal a parcouru les colonnes des journaux, toujours riches en scénarios catastrophe et anecdotes rocambolesques. Un fait divers par page, mis en images et en mots par l'esprit classique de l'artiste.

- Carnet de voyages (1981-1989)
- Carnets de voyage (1991-1996)
- Carnet de voyage (1997-1999)
- Carnets de voyage (2000-2002)
Depuis toujours, Loustal voyage beaucoup et dessine ce qu'il voit. Il utilise, dans ces carnets en couleurs et en noir et blanc, toutes les techniques : plume, aquarelle, pastel, feutre, pinceau, crayon … Quand il parcourt ainsi le monde, Loustal revient les valises chargées de dessins qui représentent la beauté et la simplicité des lieux qu'il a visités. Paysages, scènes de rue, animaux, statues, tout est bon à croquer pour ce dessinateur globe-trotter !
Ces Carnets nous entraînent à travers le monde : Grèce, Java, Amérique du Sud
-dans les ruelles de Cuzco par exemple ou sur le site du Machu Picchu- , sur les plages du Sénégal, aux îles Marquise, dans les jardins andalous et dans les rues du Vietnam.

Section Jeunesse

- Dune / texte de Pierre Coré
Dune, petite chatte de gouttière, entre la ville et la campagne, entre le jeu et l'ennui …

- Gaby / texte de Pierre Coré
Gaby est un ange. Pour passer le temps, il regarde les humains et c'est là qu'il tombe amoureux de Lola. Les amours entre un ange et une humaine ne sont pas simples, surtout lorsque l'on est aussi impatient !

- Lettres d'un chasseur / texte de Horacio Quiroga
- Contes de la forêt vierge / texte de Horacio Quiroga
Deux très beaux recueils de contes et récits, dont les histoires se déroulent dans la jungle terrible et exubérante du nord de l'Argentine.

Ouvrages chez Casterman

Section Bande dessinée

- Un garçon romantique / texte de Philippe Paringaux
Une grande histoire d'amour avec un "A" mais un amour impossible entre Inès, une princesse au coeur tendre et Tom, roi de la débrouille. Entre eux, un monde de différence, celui de l'argent qu'ils n'ont pas forcément en commun et de leurs espoirs de vie. Cela commence pourtant plutôt bien mais à minuit, la belle doit rentrer et abandonner son prince. Ce pourrait être une histoire impossible, mais simple malgré tout, si elle se résumait à vouloir réunir à n'importe quel prix deux êtres mus par une passion dévorante . Un amour entre paradis et enfer, entre rumba et mambo, entre argent et débrouille. Entre la vie et la mort.

- Barney et la note bleue
Le destin tragique d'un jazzman hors du commun.

- La couleur des rêves / texte de Philippe Paringaux
Loustal n'est pas avare en travaux d'illustrations de tous genres. Des images, il en réalise jour après jour, à côté de son oeuvre d'auteur de bande dessinée. Voici rassemblées en un album façon beau livre quelques-unes de ses plus remarquables réalisations. Pas de thème fédérateur si ce n'est celui des rêves débridés, mais une unité de style et d'atmosphère que les légendes de Paringaux achèvent de rendre incontournables.

- Les Frères Adamov / scénario de J. Charyn
New York 1930. Le gang de Max Adamov règne sur East Side. Son quartier général : "le Mendel's" dans Sheriff Street. Un soir, la belle Ida Chance pousse la porte du bar au bras du frère jumeau de Max. Cette beauté angélique va déchaîner les passions. Max relance la guerre des gangs. Les coups et les corps vont pleuvoir ... Jusqu'à ce qu'il se retrouve enfin seul avec Ida.

- Cœurs de sable / texte de Philippe Paringaux, 1997
Réédition cartonné du célèbre roman couleur de Loustal. Un livre d'une grande beauté.

- Kid Congo / texte de Philippe Paringaux, 1997
1912. La France gère ses colonies africaines sans se soucier beaucoup de ses noirs. Joseph travaille pour des "petits blancs" dans la région de Dakaret il est l'amant de la propriétaire, Rose.Mais quand l'homme blanc les surprend, Rose le tue et s'embarque pour la France accompagnée de son amant. Elle veut reprendre du service dans le bordel de Madame Marthe. Mais elle a vieilli et la maquerelle préfère embaucher le Noir comme étalon. Jusqu'au jour où Monsieur Henri, client de la maison, décide d'initier Joseph à la boxe. Tout en continuant son travail au bordel, il livre quelques combats qu'il remporte aisément sous le nom de Kid Congo. La vie devient belle pour le jeune homme mais le soleil de l'Afrique lui manque et la déchéance de Rose lui brise le coeur. La guerre arrive qui balaye tout sur son passage. Engagé dans les tirailleurs sénégalais, Joseph sera amputé d'un pied et, bien plus, amputé de sa dignité.

- Soleils de nuit / texte de Philippe Paringaux, 1998
Voici compilées en un belalbum, Soleils de nuit, quelques-unes de ses plus récentes et plus remarquables réalisations dans le domaine de l'illustration. Pas de thème fédérateur, mais une unité de style et d'atmosphère que les légendes de Paringaux achèvent de rendre incontournables. En 1994, paraissait le premier livre de ce genre particulier, La couleur des rêves, lui aussi mis en musique par Paringaux. Une sélection parmi les meilleures créations de Loustal, exécutées loin des contraintes des codes de la bande dessinée qui donne à son imaginaire toute sa densité, sa fantaisie, sa fantasmagorie. L'occasion pour ce dessinateur-illustrateur d'éprouver des techniques autres que celle de l'aquarelle. Une façon de se surprendre lui-même quelquefois et de nous surprendre toujours. Une grande partie de ce livre reprend un travail réalisé pour une exposition en Amérique latine autour de la nuit...

- White Sonia / scénario de Charyn, 2000
Sonia vient de sortir de prison après avoir purgé une peine de 10 ans pour homicide involontaire. Elle avait en effet descendu les hommes de main du mafioso Pinto, Darl et ses frères, qui avaient eu "un peu de mal à maîtriser leurs poings". Elle se rend chez Henry Lee, une espèce de bon mac qui décide de l'aider en lui prêtant une piaule dans le Bronx. Déterminée à ne plus faire le trottoir, Sonia, solitaire et rongée par la haine, se lance dans une série de braquages. Très vite elle est retrouvée par Tante Matilda, une mère-maquerelle apparemment bienveillante qui cherche à la ramener dans son écurie. Sonia refuse tandis que Matilda la met en garde contre Pinto. Ce dernier est déjà à ses trousses ...

- Jolie mer de Chine / scénario de Jean-Luc Coatalem, 2002
Steward depuis sept ans sur le Palmerston, Lucien Gruchet sillonne les mers en faisant presque chaque nuit le même cauchemar : sa cabine est envahie par des pangolins ! En escale à Shanghaï, il consulte un célèbre psychanalyste. En vain. De retour à bord la présence d'Arturo Caramajis, père de la nouvelle psychiatrie lui permet d’espérer à nouveau. Quel curieux personnage que ce Caramajis, auquel Lucien aura bien du mal à expliquer son cas et qui, en définitive, sera peut-être son meilleur allié…
Lucien Gruchet et Caramajis ont en commun avec Renée Loubières et Gilbert Dragonet, les deux protagonistes de Jolie mer de Chine, autre nouvelle de Jean-Luc Coatalem adaptée par Loustal d’être de drôles d’individus mal à l’aise et sans illusions.
Cet album est l’occasion d’une belle rencontre entre deux auteurs qui se connaissent bien et partagent le goût des contrées lointaines. Loustal offre, par sa libre adaptation, une nouvelle lecture de ces deux nouvelles, tout en respectant l’humour et le rythme du récit. C‘est un vrai bonheur que de découvrir un Loustal maniant savamment et avec délices les codes de la bande dessinée !
Arturo Caramajis et Jolie mer de Chine sont deux nouvelles extraites de "Tout est factice", recueil paru chez Grasset en 1995.

- Iles et elles / texte de Philippe Paringaux, 2002
Exotisme, beaux horizons, nostalgie : Loustal peintre et illustrateur nous fait découvrir ici une nouvelle série d’images. Un doux mélange de techniques : aquarelles, encres et peintures. également un mélange de thémes : portraits, paysages, ambiances musicales...
L’érotisme est toujours présent dans le travail de Jacques de Loustal, mais ce qui relie ces images entre elles, c’est le voyage. Ses influences viennent du cinéma (Wim Wenders), de la peinture (le fauvisme, David Hockney) et de la littérature.
Cet ouvrage – qui marque les retrouvailles de Jacques de Loustal avec son ami Philippe Paringaux – est la “suite logique” de Soleils de Nuit, publié en 1998 par les mêmes auteurs.

- Rien de neuf à Fort Bongo / scénario de Jean-Luc Coatalem, 2004
Cet album est en fait l'adaptation de deux nouvelles de J.L. Coatalem, publiées chez Flammarion en 1992 dans le recueil "Affaires indigènes".
Il s'ouvre sur une première planche muette, où apparaît un homme seul au bout d'un ponton jeté sur un fleuve couleur de boue. L'homme fume, le regard vague, l'âme perdue. La tonalité générale de l'album est déjà là : mélancolique, renforcée par le premier récitatif : "C'est en tirant d'une pichenette son mégot dans le fleuve que Raoul Cordier réalisa qu'il avait touché le fond du désespoir."
C'est donc l'histoire d'un petit homme, Raoul Cordier, vivotant dans une colonie d'Afrique de l'ouest : Fort-Bongo, s'ennuyant ferme et buvant sec. Il travaille pour une société, la Traficona international, qui l'a mis au placard. C'est cet homme déçu et amer que l'on charge de préparer la venue d'un inspecteur général. Ce dernier a une fille, Blanche, que Raoul emmène en promenade sur le fleuve. L'affaire tourne au tragique et Raoul est muté au fin fond du pays où il ne parvient pas à oublier Blanche et où il se fait son cinéma pour échapper à l’ennui mortel qui l’entoure …
Tonalité douce-amère pour cette histoire intimiste d’un homme tellement englué en lui-même qu’il est incapable de s’ouvrir au monde et à son environnement. Le traitement de couleurs, dans les ocres et les sépias, parvient bien à montrer le désenchantement, l’absurdité d’une vie ratée et inutile dans un monde pourtant où il y aurait tant à faire !
2004