Introduction

Yann Hamonic

Yann Hamonic

Yann Hamonic

Illustrateur
Biographie
Yann Hamonic a la passion du dessin depuis son enfance : encouragé, découragé, le jeu a fini par prendre une place que l'école ne partage pas ... A seize ans, il travaille derrière une presse d'imprimerie, puis il fait un tour aux Beaux Arts à Bordeaux (son bastion). Cette expérience lui laisse surtout la possibilité d'approcher le milieu tant convoité de la pub !
Dès lors, tout ce qui se dessine est à prendre, toutes les idées se croquent. En dix ans, ça doit faire quelques kilomètres carrés de papier coloré ! La pub, par contre, fait moins la part belle au rêve et les histoires se racontent dans les livres.

Son album :
L'Horizon bleu, éd. Petit à Petit

Elisabeth et Pierre s’aiment, ils ont la vie devant eux. Le couple s’installe dans le petit village d’Haubourdin, dans le Nord, où Pierre est nommé instituteur. Nous sommes en juin 1914, l’horizon est bleu et la chaleur pesante. Mais la guerre est déclarée. Pierre, confiant et fier d’accomplir son devoir, part au front le 9 août 1914. Ils sont séparés plus de quatre ans et vivent désormais dans des univers et des langages différents. Elle est restée au village où la vie s’écoule lentement, rythmée par les rares nouvelles du front, les bombardements, les privations. Elle remplace son mari à l’école, apprend à vivre seule, à devenir indépendante. Il est au front, vit dans l’angoisse, la mort, la boue et les ordres absurdes. Il a le sentiment de perdre au fil des mois son intégrité, son identité. Ses lettres, de plus en plus espacées, traduisent son évolution, sa régression, les questions qu’il se pose et le découragement qui le gagne ?
Le récit avance à plusieurs voix, ce qui lui donne plus de force : c’est d’abord Elisabeth qui raconte, puis on passe à un récit à la 3ème personne, entrecoupé de lettres que les époux s’envoient ou que Pierre adresse à ses chers élèves.
C’est un album splendide, à lire et à faire lire autour de soi, dense sur le fond, par la justesse des sentiments exprimés par les deux personnages, par la manière dont la guerre est vécue, que dans la forme. Le dessin de Y. Hamonic est magnifique, évident dans son apparente simplicité, rendant de manière évidente et instantanée la douleur d’un corps ou l’horreur éprouvée. Un vrai régal et un vrai livre d’auteurs.
2003