Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Aldabra la tortue qui aimait Shakespeare

Aldabra la tortue qui aimait Shakespeare

Aldabra la tortue qui aimait Shakespeare

Seuil jeunesse / 2008

Auteur·rice : Silvana Gandolfi

Résumé
Premières lignes

« L’astuce, pour tromper la mort, c’est de se transformer, ma petite Elisa »

Le contenu

Elisa a 10 ans et vit à Venise avec sa maman. Telle un petit Chaperon Rouge, elle rend visite à sa grand-mère et lui apporte des gâteaux. Mais un lourd secret sépare la maman et cette mamie, ancienne actrice, plutôt fantasque, qui récite par cœur des pièces de Shakespeare. Elisa n’est pas au bout de ses surprises… Cette grand-mère vieillit d’une bien étrange façon.

Une très belle histoire, traitée comme un conte fantastique, métaphorique. On pense forcément à Ovide et à la mythologie. Lisible pour des 6e et des 5e… et même au-delà, car ce roman est très riche.
Catherine Amourette

Elisa a dix ans et vit à Venise avec sa maman.
Chaque jour ou presque, depuis qu’elle est en âge de se déplacer seule, elle rend visite à sa grand-mère et lui apporte, comme le ferait un Petit Chaperon Rouge des temps modernes, des plats cuisinés, des pâtisseries. La vieille femme vit seule à La Célestia, un quartier très populaire de Venise, dans une cabane un peu sommaire entourée d’un jardin où elle cultive des légumes. Elle vit modestement de sa peinture, des tableaux naïfs, qu’elle vend aux touristes, mais réalise pour son plaisir, de belles toiles très colorées que Elisa admire.
Au fil des années, des liens très forts se sont tissés entre Elisa et sa grand-mère. La vieille femme, libre, indépendante et fantasque, lui a transmis sa passion pour Shakespeare, dont Elisa connaît des tirades entières par cœur. Pourtant, une chose chagrine Elisa : pourquoi sa mère et sa grand-mère ne se voient-elles plus, ne se parlent-elles plus alors que sa mère lui demande pourtant régulièrement des nouvelles ? Et puis il y a désormais autre chose : Elisa remarque que le comportement de sa grand-mère a changé et la transformation physique de celle-ci ne lui échappe pas. Elle se tasse, perd ses cheveux, sa peau se tanne et elle passe désormais son temps à peindre des toiles immenses représentant l’archipel d’Aldabra. Elisa ne dit rien à sa mère, elle a peur que celle-ci enferme la vieille femme dans une maison de retraite. Après bien des recherches sur Internet, Elisa doit accepter l’évidence : sa grand-mère est devenue une tortue géante, presque immortelle, et veut aller vivre son autre vie, sur Aldabra, là où vivent ses congénères … Elisa se souvient alors de la phrase qu’elle lui répétait souvent : « Pour tromper la mort, il faut se transformer. »
Un beau roman, étrange et envoûtant, sur les relations très fortes entre une petite-fille et sa grand-mère, sur le temps qui passe, sur le vieillissement, sur la difficulté de vivre de manière indépendante lorsque l’on devient âge, sur la force des convictions et des croyances qui peuvent, au bout du compter, transformer la vie et l’apparence.
Catherine Gentile


Pistes d'écriture

Piste 1 – Elisa vit à Venise, une cité magnifique, qui fait rêver beaucoup de personnes. Présentez-nous cette ville comme si vous rédigiez un dépliant de voyage.

Piste 2 – Mamie Eia est une ancienne actrice. Elle aime Shakespeare, et connaît certaines de ses pièces par coeur.
Choix 1 : Dites-nous qui est Shakespeare, en rédigeant une fiche documentaire, et ce qu'il a écrit.
Choix 2 : Y a-t-il des textes, théâtre, roman, poésie ..., que vous aimez particulièrement et que vous connaissez par coeur ? Pourquoi les aimez-vous ?

Piste 3 – Mamie Eia se transforme peu à peu ...
Et vous, quel animal vous plairait-il de devenir ? Pourquoi ? Imaginez votre transformation.
Collection Chapitre
9,50 euros
2009
Fantastique
Roman