Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Apocalypse Maya

Apocalypse Maya

Apocalypse Maya

Syros / 2008

Auteur·rice : Frédérique Lorient

Résumé
Les premières lignes

« La nuit coulait rapidement sur le versant de la montagne. Les ombres des arbres, une minute auparavant étirées par les dernières lueurs rasantes du soleil, commençaient déjà à se regrouper en auréoles sombres ; elles allaient bientôt imprégner comme une encre le champ de maïs, puis le chemin qui partait de la cabane de Trree.
Jové avait ouvert la porte pour sortir, mais il s’était arrêté sur le seuil.
Ce n’est pas possible … Déjà la nuit ! Le soleil de Maya se couche à une vitesse folle … »

Le contenu

Maya est une planète très lointaine, dont personne ne se préoccupe, sauf la société Agrocorp qui l’utilise comme terrain d’expérimentation pour y cultiver du maïs transgénique à grande échelle. Les colons travaillent tous pour cette société omni présente et puissante. C’est là que débarque Jové, un adolescent un peu perdu après la mort de son père. Il doit vivre chez son grand-oncle Trree, qui habite une cabane modeste en dehors de la base d’Agrocorp, en lisière de forêt avec Phébus, une étrange créature au corps serpentin et aux centaines de griffes rétractiles. Trree est d’origine indienne et a bourlingué un peu partout dans le cosmos. Il vit seul, est très indépendant et il cultive son propre maïs. Il se méfie d’Agrocorp … Lors de sa première nuit sur Maya, Jové va découvrir le secret de la planète au cours d’une rencontre extraordinaire. Il découvre une forme de vie intelligente, des sortes de serpents à fourrure munis d’un seul œil cyclopéen. Trree les a baptisés « suris » et a passé un pacte avec eux, en leur fournissant une partie de sa récolte de maïs. Les suris communiquent entre eux par un langage organisé à base de soupirs, vénèrent le dieu maïs pour lequel ils composent ensemble de magnifiques dessins colorés. Ils sont pacifiques mais peuvent devenir de redoutables guerriers si on les menace, capables de prendre dans leur gueule des dizaines d’épines et de les projeter sur leurs ennemis. Or, la société Agrocorp est leur ennemi car le maïs transgénique qu’elle produit sur Maya tue les suris. Leur espèce est menacée. Jové le sait et il doit convaincre les responsables d’Agrocorp que les suris ne sont pas des animaux, qu’ils sont en péril, qu’ils ne doivent pas être traités avec mépris et décimés, et que la société doit renoncer à cette culture transgénique même si celle-ci génère de très gros profits. Dans cette lutte inégale de la vie contre l’argent, le jeune Jové trouve une alliée inattendue, la belle Nora, qui travaille pour Agrocorp.
Frédérique Lorient signe là un très beau roman intéressant à plus d’un titre. Elle crée un univers très poétique et visuel, avec le peuple des suris et leur mode de communication. Elle montre aussi très bien les enjeux de toute colonisation et le mépris des colonisateurs pour les terres et les peuples qu’ils exploitent, car l’argent prime sur la vie, car le profit à tout prix peut passer par le génocide. Elle raconte aussi un chemin initiatique, celui de cet adolescent perdu, qui a des choix à faire pour continuer à vivre sans se renier. Enfin le personnage du vieil Indien, solitaire et respectueux de l’endroit où il a choisi de finir sa vie, est aussi particulièrement intéressant et émouvant.
Catherine Gentile

Pistes d’écriture

Piste 1 – Sur Maya, Jové découvre les suris. Présentez-nous ce peuple dans une fiche documentaire, grâce aux indices que vous aurez trouvés dans le roman.

Piste 2 – Si Jové devait plaider la cause des suris devant les responsables terriens d’Agrocorp … Ecrivez sa plaidoirie.

Piste 3 – La société Agrocorp cultive du maïs génétiquement modifié. Que savez-vous des OGM ? Pensez-vous que les OGM sont un progrès ou une menace pour notre société ?

Collection Soon
Illustration de couverture Samuel Cochetel
14,50 euros
2009
Science Fiction
Roman