Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Je suis le chapeau

Je suis le chapeau

Je suis le chapeau

Le Rouergue / 2009

Auteur·rice : Alex Cousseau

Résumé
Les premières lignes

     Nous sommes en 1912, sur la côte est du Groenland, à Angmagssalik. L'hiver s'est installé depuis de longues semaines, et dans la chaleur moite d'un igloo de pierres adossé contre une montagne enneigée, un enfant va naître.
    A l'écart, une fille de neuf ans attend impatiemment cette naissance. Il s'agit d'un jour important, celui où elle va devenir l'aînée, celui où elle va découvrir le visage de sa sœur ou de son frère. Elle attend ce jour depuis neuf mois. Ou plutôt depuis neuf ans. Comme si pour elle il s'agissait d'une seconde chance, comme si la naissance de son frère ou de sa sœur allait coïncider avec sa propre délivrance, sa vraie venue au monde, et qu'à partir de ce jour on allait enfin la considérer.
    Cette fille impatiente et discrète s'appelle Aterangui ("celle qui n'a pas de nom"). Son histoire est enfouie dans la mémoire de tous, recouverte d'un manteau d'oubli que nul printemps n'aide à fondre. Soi-disant que son père ne serait pas biologiquement le sien, qu'un marin écossais engagé sur un navire baleinier de 300 tonneaux aurait échangé une quantité non négligeable de tabac à chiquer contre une nuit avec sa mère. Le lendemain, le baleinier faisait sauter à l'explosif la banquise de la baie de Disko, pour repartir vers des eaux plus chaudes. Et neuf mois plus tard, Aterangui était née. Sa mère et son père d'adoption ont fui du même coup la côte ouest, et ont décidé de venir vivre à l'est, près d'Angmagssalik.
    Angmagssalik, où les colons danois ont installé un comptoir commercial et une mission luthérienne d'évangélisation. Angmagssalik, coincée entre un désert de glace, les montagnes et les fjords, sans oublier un ciel de cendres en hiver et de braise au printemps. Angmagssalik, l'endroit rêvé où un enfant va naître. L'endroit rêvé où Aterangui va devenir quelqu'un.

Le contenu

    C'est l'histoire d'une sœur qui sauve son frère nouveau-né, Oukiok, et qui va s'en occuper ; c'est l'histoire du petit garçon Oukiok qui seul sait communiquer avec sa sœur, Wanda, la comprendre et entendre ses rêves. Elle trouve un chapeau et cherche à retrouver son propriétaire, l'explorateur Rasmussen, il l'accompagne, en traîneau, en kayak, en hydravion, en voiture... Ensemble, ils vont vivre une quête qui les emmène loin du Groenland et du monde des Inuits, vers eux-mêmes et leur histoire.

    Une histoire qui commence comme un conte, qui croise le documentaire et devient roman d'aventures. On se passionne pour ces personnages originaux, inuits un peu sorciers, enfants orphelins qui suivent leur destin. Si loin et si proches de nous, ils font le chemin du Groenland à l'Ecosse et quittent l'enfance et le monde des légendes inuits, pour se confronter au monde et à l'histoire européenne en marche : la guerre arrive et l'Europe ne sera plus la même.
    Il y a de l'épique dans ce roman, très quotidien aussi quand il s'attache aux petits riens qui font une relation et la vie de tous les jours dans ces contrées lointaines et enneigées. Une histoire de frère et sœur, d'amour, de filiation. Et tout au long de la lecture, on suit ce héros improbable : le chapeau d'un explorateur.
    Un roman à découvrir car lui nous fait découvrir, par-delà les glaces, un monde perdu et un monde en devenir.

Emmanuelle Chesnel

12,70 euros


Collection Doado

2015
Aventure
Roman