Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

La plus haute étoile

La plus haute étoile

La plus haute étoile

Actes Sud junior / 2001

Auteur·rice : Jean Cavé
Illustrateur·rice : Nathalie Choux

Résumé
Faits & gestes :
Léa rêvait d’être regardée avec passion, de ce regard d’enfant
devant les décorations brillantes d’un sapin de Noël.
Elle voulait faire partie de cette communauté de personnages qu’on accroche
à l’arbre : Pères Noël sur leur traîneau, petites poupées, petits animaux…
qui vivent dans cette bonne odeur de résine. Mais Léa est une araignée.
Et les araignées ont mauvaise réputation, surtout auprès de la maman
de la maison qui pousse de grands cris.
Léa n’aime pas les cris, elle serait plutôt mélomane. Elle est coquette aussi
et voudrait bien mincir pour séduire la maisonnée.
Rien n’y fait, rien ne modifie les comportements de ces humains qui hurlent, chassent, écrasent les araignées.
Léa va devoir ruser : en se jetant dans la boîte de poussière dorée,
pour être magnifique, elle a failli ne jamais pouvoir en ressortir vivante !
Et le miracle se produit, grâce à une enfant qui vient à son secours.
Isis l’aide à prendre une belle revanche en la laissant monter
tout en haut du sapin, là où se trouve l’étoile.

Signes particuliers :
Léa a lu Shakespeare, elle sait qu’il existe une autre façon de parler
des araignées. Elle connaît aussi une histoire très ancienne où une de
ces ancêtres avait tissé une toile pour protéger des amoureux en fuite, en Inde.
Au passage, un peu de culture nous fait prendre conscience que l’araignée
est un animal mythique.
Etre mal-aimé, victime d’à priori, rejeté, violenté…
voilà une occasion d’aborder de grands sujets par la fantaisie.
Valérie Négrel
2003
0 / 3 ans
Sentimental
Album