Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Le Bal des dragons

Le Bal des dragons

Le Bal des dragons

Albin Michel jeunesse / 2010

Auteur·rice : Jessica Day Georges

Résumé
Le contenu

Nous entrons dans un conte de fées puisque la jeune Creel, jeune paysanne orpheline, se voit livrée en pâture à un dragon par sa tante intéressée qui espère qu’un valeureux chevalier délivrera la jeune fille des griffes du monstre et qu’ainsi, toute la famille mènera la vie de château.
Oui mais voilà : Creel n’a nullement envie qu’un idiot de prince la délivre puisqu’elle peut se débrouiller seule et que son ambition n’est pas d’être une princesse nunuche, mais d’ouvrir une boutique de confection où elle pourra exploiter ses talents de brodeuse. De plus, le dragon Théodarus, n’a aucun envie de se mêler de la vie des humains et encore moins d’une jeune fille soit disant en détresse. Ce qui l’intéresse dans la vie, lui, ce sont les chaussures qu’il collectionne depuis des siècles et qui emplissent les cavernes de son logement.
Creel et Théodarus concluent un arrangement : elle part rapidement vivre sa vie à condition que le dragon lui offre l’une de ses paires de chaussures. Creel choisit deux chaussures étranges « d’un beau bleu azur et faites d’un cuir à la fois doux et épais », parfaitement ajustées à ses pieds et très confortables. Ainsi chaussée, avec son petit baluchon renfermant son matériel à broder, Creel part sur les routes, vers la capitale du royaume. Durant le voyage, elle s’arrête quelque temps chez le dragon doré Shardas, grand collectionneur de vitraux, avec lequel elle se lie d’amitié. Puis, arrivée enfin à la cité royale, elle se fait embaucher dans la boutique la plus huppée de la ville, rencontre le prince Lucas et la future épouse du frère de ce dernier, l’horrible princesse Amalia. Bientôt, ses talents exceptionnels sont reconnus par les clientes de la boutique et ses chaussures étranges attirent trop l’attention. Creel va comprendre pourquoi et se trouve mêlée à une guerre terrible où ses amis dragons sont utilisés contre leur gré par les ennemis du royaume.
La petite paysanne se révèle pleine de ressources et d’énergie, enchaîne les aventures à un rythme soutenu et accomplit toutes sortes d’exploits.
Passée la scène d’exposition, qui pourrait être le début d’un conte de fées assez convenu, le récit prend rapidement une autre tournure, porté par une héroïne énergique, qui n’attend pas bêtement un prince charmant, mais qui veut prendre son destin en main et réussir par elle-même. Elle est attachante, positive, fidèle dans ses amitiés et très loyale envers les dragons. Ces derniers se révèlent être des personnages très attachants aussi, très humanisés dans leurs humeurs, leurs sentiments, leurs passions pour les collections, leurs peurs des humains, leurs allergies. Ce conte décalé, installé dans une atmosphère médiévale, se déroule dans un royaume déchiré par une guerre impitoyable, où les princes sont parfois bien dépassés par les événements. Les péripéties y sont nombreuses, le rythme soutenu et le plaisir évident.
Le Bal des dragons doit être le premier tome d’une trilogie. Dommage que la couverture soit si fade et peu représentative du contenu !

Catherine Gentile

La piste d'écriture

Creel choisit dans la collection de chaussures de Théodarus, des chaussons bleus. Shardas lui rapporte que ce sont des chaussons très spéciaux.
Plus tard Creel apprend que Milun premier les a acquis d'une drôle de manière.
Ces chaussons bleus confient leur histoire à Creel. Faites-les parler et faites-les ainsi raconter leur histoire.

Traduit de l'anglais
Collection Wiz
15 euros
2012
3è / Lycée
Fantastique
Roman