Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Le Conte du prince en deux

Le Conte du prince en deux

Le Conte du prince en deux

Seuil / 2005

Auteur·rice : Olivier Douzou
Illustrateur·rice : Frédérique Bertrand

Résumé
Premières lignes :
"Moi, je suis totalement opposée ...
Je pense qu'il y a des moyens plus doux ...
On doit pouvoir parler à son enf ...
On doit pouvoir parler à son enfant sans en arriver à cette solution extrême."

Le contenu

Cet album est singulier à plus d’un titre et il fait partie de ceux que l’on remarque forcément, que l’on garde en mémoire et qui interrogent. Il y est question de la fessée, dont le jeune garçon qui apparaît dans les premières pages nous dit qu’elle ne devrait pas exister. L’album est construit selon le principe du récit enchâssé. Il s’ouvre sur les différents avis sur la question : ceux qui donnent des fessées et ceux qui en reçoivent. On entend tout d’abord une maman, qui est tout à fait contre. Puis quelques enfants qui expriment leurs points de vue. Pour appuyer ses arguments, l’un des enfants raconte une histoire édifiante à la façon d’un conte : celle d'un prince coupé en deux dans le sens de la longueur suite à une fessée mémorable. Ce conte est loin de faire l’unanimité dans la classe ! Puis on retrouve la maman du début de l’album et son fils et on comprend que les histoires sont dites bien sûr avec des mots mais qu’elles peuvent aussi servir à faire entendre des maux ! L’illustratrice, Frédérique Bertrand marque graphiquement le récit et les images, leur composition et leur matière varient selon la partie : de grands cercles contiennent des illustrations composées dans un style classique, pour la partie du conte, tandis que des dessins beaucoup plus graphiques, dynamiques, mettent en images le début et la fin de l’histoire.
Il ne s’agit pas pour les auteurs de proposer une morale, de tomber dans ce qui est bien ou ce qui est mal. Le propos est beaucoup plus subtil que cela. On entend différents avis et surtout, la lecture de cet album intelligent permet ensuite de réfléchir et de parler, en argumentant. A partir de 9, 10 ans.

Conte – Punition - Fessée

CG
2006
Société
Album / Conte