Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Le jour où je me suis déguisé en fille

Le jour où je me suis déguisé en fille

Le jour où je me suis déguisé en fille

Gallimard jeunesse / 2012

Auteur·rice : David Walliams
Illustrateur·rice : Quentin Blake

Résumé
Premières lignes

« Dennis n’était pas comme les autres.
Quand il se regardait dans la glace, il voyait un garçon de douze ans ordinaire. Et pourtant, il se sentait différent. Sa vie avait beau être ennuyeuse, ses pensées étaient pleines de couleur et de poésie.
L’histoire que je m’apprête à vous raconter commence ici, dans la maison ordinaire de Dennis, dans une rue ordinaire d’une ville ordinaire. »

Le contenu

Depuis que la mère de Dennis est partie, la vie de ce dernier est bien triste. Son père, chauffeur routier, déprime, interdit à ses fils de penser à elle, de parler d’elle et a détruit toutes les photos où elle figure. Son frère aîné, John, ne supporte pas la tristesse de Dennis : « Arrête de pleurer. C’est bon pour les filles. » lui lance-t-il souvent en guise d’avertissement bourru. Dennis manque donc de câlins et se console en regardant des émissions destinées aux femmes à la télé, en lisant Vogue qu’il achète en cachette chez Raj, le marchand de journaux. Il adore admirer les vêtements des mannequins dans ce magazine chic, mais n’est-ce pas aussi pour retrouver une présence féminine qui lui manque cruellement ? On ne montre pas ses sentiments chez Dennis, ce ne serait pas viril, alors on parle de football. Dennis est un excellent footballeur, le meilleur sans doute de son collège et il ne rate pas un entraînement ou un match avec son copain Darvesh, le seul qui le comprenne et l’aime comme il est. Darvesh est Sikh et assume sa différence sans problème apparent.
Dennis fait alors la connaissance de Lisa, la plus belle fille du collège, et lui parle de son goût pour les magazines et les vêtements. Celle-ci l’invite chez elle pour qu’ils lisent ensemble leur cher Vogue et lui montre les robes qu’elle se fabrique. Dennis est émerveillé, il se sent à sa place dans cet univers scintillant et doux et, lorsque Lisa lui propose de mettre l’une de ses robes et d’aller vêtu en fille, maquillé et perché sur des talons, au collège, celui-ci accepte.
Cette première incursion dans le monde des filles l’entraîne dans une aventure insolite, et provoque une série de réactions en chaîne …

Le premier roman de David Walliams, acteur, humoriste et scénariste anglais très populaire au Royaume-Uni pour son show télévisé Little Britain, s’inscrit dans la grande tradition des romans anglais pour la jeunesse dont Roald Dahl est le fer de lance. Avec une légèreté de surface et un humour toujours bienvenu et fin, David Walliams met en scène un personnage particulièrement intéressant, mal dans sa peau et dans sa famille, en manque de tendresse et mal à l’aise avec son identité sexuelle. Il se sent différent des autres garçons et sa différence rend ses relations avec son père et son frère très douloureuses. L’auteur ne présente pas Dennis comme un homosexuel ou un transsexuel, il le dit attiré par les vêtements, par l’univers féminin où l’on peut, sans railleries, exprimer ouvertement ses sentiments, dire sa tristesse, son manque d’affection. Dennis n’est pas une caricature, il excelle aussi dans un domaine masculin, le football.
Tous les personnages secondaires sont consistants : le marchand de journaux, Raj, qui vendrait un réfrigérateur à un nomade saharien , Darvesh, le copain Sikh, bien dans sa peau et sa culture, qui contribue à l’épanouissement de Dennis, la mère de ce dernier, toujours enthousiaste, drôle, positive et envahissante, Lisa, l’amie de Dennis, avec laquelle il partage tant de choses, y compris les premiers émois amoureux, l’équipe de foot dont la réaction finale est enthousiasmante et intelligente …
Enfin, les adresses au lecteur, l’irruption de l’auteur dans le récit, pour préciser un détail ou amener une réflexion ou une question, lui donnent de l’authenticité et mettent Dennis et les personnages qui gravitent autour de lui en immédiate proximité avec le lecteur.
Un livre drôle, intelligent, sensible, qui invite à réfléchir, à sourire et à aimer.

Catherine Gentile

Pistes d’écriture

Piste 1
Rédigez le portrait de Dennis, le héros de cette histoire. Donnez-nous des détails sur son physique, ses goûts, ses qualités et défauts, ses amis, son entourage.
Expliquez, dans ce portrait, pourquoi « Dennis n’était pas comme les autres ».

Piste 2
Connaissez-vous, dans votre entourage, une personne qui est différente, qui n’est ou ne se sent pas comme les autres ?
Racontez cette personne.

Collection "Folio junior"
Traduit de l'anglais par Catherine Gibert
5,90 euros
2013
Société
Roman