Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Le réveil des dieux

Le réveil des dieux

Le réveil des dieux

Hachette jeunesse / 2006

Auteur·rice : Fabrice Colin

Résumé
Premières lignes :
« Sur les tuiles bleutées du collège Suparawa, la lune pleine se répandait en reflets laiteux tandis qu'une brise légère faisait frémir les branches des érables. C'était une nuit de printemps paisible. Minuit venait de sonner à un clocher voisin et, après les émeutes de la veille, tout le quartier dormait à l'ombre protectrice de l'immense muraille Izanagi entourant la ville intérieure. Allongé sur mon tatami, les mains croisées derrière la tête, je fixais pensivement le plafond de ma chambre. Dans quelques mois, j'aurais seize ans. »

Le contenu

Le Japon est une colonie anglaise que les Britanniques ont si bien modernisée, qu'en 1888, de nombreux gratte-ciel s'élèvent dans le ciel de Tokyo constellé de machines volantes. Mais les traditions japonaises demeurent, et des groupes terroristes poussent les Japonais à se soulever contre l'occupant en multipliant émeutes et attentats.
Errol Steel, paisible pensionnaire de presque seize ans, orphelin de mère, voit sa vie brutalement s'accélérer lorsqu'il échappe de peu à la mort, puis découvre que son père, haut dignitaire anglais, est emprisonné et accusé de haute trahison. Il se lance à corps perdu dans la ville, en quête d'appuis pour sauver son père, suivant son instinct et les pistes que lui lancent ses amis.
Dépassé par les événements, Errol reçoit en outre une mission du Tosho Daigogen, la divinité protectrice de la ville : il doit sauver Tokyo d'un terrible raz de marée provoqué par un sorcier, capable de canaliser l'énergie des dieux japonais.
Mais le temps presse : Errol n'a que deux jours pour sauver Tokyo et son père !

Critique :

Ce roman à l'écriture limpide nous emmène visiter le Japon. Un Japon imaginaire avec des éléments de modernisme un peu désuets, fin 19ème, début 20ème siècle ( le funiculaire, un zeppelin en forme de château, un phare majestueux et une immense muraille qui protègent la ville ).
Notre héros est plutôt un anti-héros, perdu et traqué, mais aidé par une multitudes de personnages, étranges et hauts en couleurs. Ses pérégrinations à travers la ville sont pour Fabrice Colin l'occasion de décrire la vie des quartiers, leurs jardins, l'architecture et les traditions populaires. Tout cela constitue une entrée dans la culture japonaise par petites touches, l'air de rien...
L'intrigue est construite sur une succession de chapitres très courts grâce auxquels on passe d'un personnage à un autre, d'un lieu à un autre. Dans la seconde partie, le rythme s'accélère, les personnages se rejoignent pour agir ensemble, dévoilant les liens que leurs histoires respectives ont tissés entre eux.

Pistes d'écriture :

Piste n° 1 : Dès le début du roman, Errol se trouve confronté à des Ninjas et affronte une Kunoichi.
Présentez-nous ces guerriers issus du Japon médiéval sur une double page illustrée.

Piste n° 2 : La princesse Aïka et son compagnon, le Funambule Ookajiro tiennent un cirque de rue. Présentez sur un dépliant le programme de leur spectacle ( Ce dépliant, distribué à la population la veille du spectacle, doit susciter l'envie du spectacteur ! ).
Hors thème - Coup de coeur
Fantasy
12 euros
2008
Fantastique
Roman