Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Les Cornes d’Ivoire, tome 1 : Afirik

Les Cornes d'Ivoire, tome 1 : Afirik

Les Cornes d'Ivoire, tome 1 : Afirik

Pocket jeunesse / 2012

Auteur·rice : Lorris Murail

Résumé
Le contenu

Imaginez un monde où le traditionnel rapport de forces est inversé, un monde où les Blancs, que l’on appelle les « cornes d’ivoire », sont devenus esclaves au service des maîtres du monde, les Noirs d’Afirik. Un monde où tout est à l’envers : une Europe exsangue et malade, une Afrique foisonnante et rayonnante.
C’est à partir de cette idée de départ que Lorris Murail bâtit cette fresque passionnante, à la fois uchronie, roman d’aventures, réflexion sur les relations humaines.
Nous avons fait la connaissance des personnages principaux dans le premier volume, « Les Cornes d’ivoire » : la jeune Mari, 16 ans, blanche, et esclave dans une vaste plantation de Kassamansa, l’une des régions du prospère royaume du Sunugaal ; sa famille, les maîtres et habitants du domaine, l’ingénieur Penda aux idées progressistes …
Dans le deuxième volume, Mari est en route vers la terre de ses ancêtres, Septentrion, avec ses compagnons d’expédition. Penda rêve de découvrir l’homme dont il admire les plans et l’ingéniosité tandis que le capitaine Diaker est chargé de mener le navire jusqu’aux comptoirs du vieux continent. A bord, Mari fait la connaissance d’Éloi, un esclave linguiste au passé douloureux.
Chaque personnage porte en lui des espoirs différents, impatient de découvrir un continent sur lequel courent tant de récits, magnifiques ou alarmistes. Ils ignorent ce qui les attend sur cette terre mystérieuse, mais cette quête changera à jamais le cours de leur histoire.
Lorris Murail nous tient en haleine depuis la première ligne du premier volume jusqu’à la conclusion de celui-ci. Le récit a du souffle, de la profondeur et il est traversé par une réflexion constante sur le racisme et sur la place de l’humain dans les sociétés que l’on construit, qu’elles ressemblent à l’enfer ou au paradis. Les personnages ont une réelle épaisseur, une histoire qui les tient debout. Leur blanc et leur noir sont tissés d’une infinité de nuances, où se nichent des failles, des fêlures et des utopies.
Magnifique. C’est sans doute le meilleur texte de L. Murail.
Le tome 3 : « Mauretania » paraîtra courant 2013.

Catherine Gentile
7,60 euros
2014
3è / Lycée
Science Fiction
Roman