Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Plus vrai que nature

Plus vrai que nature

Plus vrai que nature

Syros / 2066

Auteur·rice : François David

Résumé
Le contenu

Les parents d'Alice souhaitent ce qu'il y a de mieux pour leur fille. Alors, lorsqu'Alice se met à passer du temps sur Internet, ils pensent que cela participe de sa maîtrise des nouvelles technologies. Mais, le serveur ANIMALS va changer la vie de la famille. De petits animaux, si mignons, et qui semblent si réels grâce aux images de synthèse et à l'interactivité du programme, sont proposés à l'adoption : Alice craque pour un chiot saint-bernard...
[extrait]
« Son rêve était réalisé. Elle avait son chien. Et il ne gênait personne. Elle avait tout de suite eu envie de l'annoncer à sa mère et à son père : « Vous voyez ! Je l'ai, mon saint-bernard ! Il ne va pas prendre de la place ni faire de saletés. Et il ne risque même pas d'effrayer Minette par ses aboiements puisque je mets les écouteurs quand je suis avec lui. Il n'est pas formidable, mon chien ? » Seulement, révéler l'adoption de Marsouy, c'était avouer qu'elle n'allait pas sur Internet seulement pour les réseaux éducatifs et elle craignait la réaction de ses parents s'ils l'apprenaient. En fait, ils avaient failli plusieurs fois la surprendre, entrer dans sa chambre inopinément et découvrir sur l'écran des chiens au lieu d'exercices d'orthographe ou d'anglais. Mais avec la fonction « Flèche arrière » d'Internet, elle pouvait revenir instantanément sur les réseaux pédagogiques dès qu'elle entendait ses parents approcher. En plus, le temps, même restreint, qu'elle passait sur le site d'orthographe portait ses fruits et elle avait obtenu un 17 pour la première fois en contrôle. Ses parents n'allaient pas se méfier au moment où, apparemment, Internet commençait à lui profiter ! »

Alice ne confie pas l'arrivée de son nouveau compagnon dans sa vie, mais, elle va être de plus en plus occupée, et même préoccupée, par l'éducation et la protection du chiot. Au moment de partir en vacances et de quitter Marsouy pour plusieurs jours, elle s'oppose à ses parents. Obligée de quitter sa maison, et son ordinateur si précieux, Alice tombe malade. Contrainte d'avouer à ses parents l'adoption de Marsouy, ceux-là se demandent si leur fille comprend bien qu'il s'agit d'un animal totalement imaginaire. Désemparé par l'attitude de sa fille, réellement très – trop – attachée à ce chiot « plus vrai que nature », le père d'Alice finit par menacer les responsables du site d'une action en justice pour atteinte à la liberté d'une enfant mineure. Les responsables répondent en programmant la mort virtuelle du chiot. Alice en est très affectée et reproche la mort de Marsouy à ses parents. Son père décide de l'emmener au siège de l'entreprise : face aux écrans d'ordinateurs, la jeune fille est confrontée abruptement à l'irréalité d'ANIMALS. Fâchée contre son père, elle fugue. C'est l'apathie de sa chatte Minette après son départ qui va ramener Alice à la maison pour échanger caresses et ronronnements bien réels !


Pistes d'écriture

Piste 1 : Alice ne veut plus parler ; imaginez la lettre qu'elle écrit à ses parents après son retour des bureaux de l'entreprise ANIMALS.

Piste 2 : Le père d'Alice n'écrit pas aux responsables du serveur ANIMALS ; imaginez une autre fin dans laquelle Alice comprend aussi la différence entre un animal virtuel et un animal réel.

Piste 3 : Pensez-vous que les adultes ont raison de limiter le temps passé par les enfants devant des écrans (ordinateurs, téléphones portables, consoles...) ? Expliquez votre point de vue.
Tempo
4,95 euros
2011
Roman