Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Lorenzo Mattotti

Lorenzo Mattotti

Lorenzo Mattotti

Illustrateur
Biographie
Lorenzo Mattotti, né en Italie en 1954, partage son temps entre Paris et Udine. Il a étudié l'architecture à l'Université de Venise, puis a décidé de développer ses talents vers le dessin humoristique. En 1979, il rejoint "Valvoline" qui regroupe des artistes souhaitant renouveler l'esthétique et la linguistique de la bande dessinée. Il a travaillé pour de nombreux éditeurs et pour de nombreux journaux, dont The New Yorker et Le Monde. Ces livres sont publiés dans le monde entier. C'est en 1990 qu'il commence à réaliser des livres pour les enfants. En 1992, il a publié un Pinocchio, d'abord en Italie, puis en France et aux Etats-Unis. Ce livre a beaucoup fait pour sa réputation. En 1993, les éditions du Seuil jeunesse ont publié Eugenio, un livre illustré qui a reçu le Grand Prix de la Biennale de Bratislava, et adapté pour la télévision et le cinéma. Depuis 1977, il a réalisé une quarantaine d'expositions dans diverses galeries privées, notamment une rétrospective de son travail au Palais des Expositions de Rome en 1995. Il existe un catalogue de cette exposition: "Mattotti, d'autres formes le distrayaient continuellement" aux Éditions du Seuil.




Le Signor Spartaco. - Les Humanoïdes associés, 1983

Incidents. - Artefact, 1984

Feux. - Albin Michel, 1986

Labyrinthes. - Albin Michel, 1988

Docteur Nefasto. - Albin Michel, 1989

L'Arbre du penseur. - Amok, 1997

Ouvrages (Bandes dessinées) parus chez Casterman :

Dr Jekyll et Mr Hyde / texte de Jerry Kramsky, 2002
Le Dr Jekyll ne cesse de s'interroger sur la dualité de l'âme humaine. Aussi crée-t-il un sérum qu’il s’injecte afin de réaliser sur lui-même l'expérience du dédoublement scientifique de l'âme.
Il donne ainsi naissance à Mr Hyde, un monstrueux alter ego doté de tous les vices que Jekyll refoule. À chaque injection, le passage d'une partie à l'autre de l'âme se fait au prix de terribles souffrances et, tandis que le savant reste enfermé dans son laboratoire des heures durant, émettant des râles effrayants ou parlant d'une voix méconnaissable, son valet, en proie à une inquiétude grandissante, reste impuissant.
Seul Jekyll saura décrire les crimes innommables commis par cette part de lui-même qu'il aura de plus en plus de mal à contrôler.
Mattotti réussit une brillante adaptation du roman de Stevenson, qui évoquait sur le mode fantastique les problèmes liés à la perte de contrôle et la schizophrénie. Le trait n'est pas sans évoquer les expressionnistes allemands des années 20, Grosz ou encore Bacon ; les ombres s'étirent, oppressantes, le tout coloré très cru comme pour accentuer la violence du récit.

L'homme à la fenêtre / texte de Ambrosi, 2003
Il est sculpteur même s’il a du mal à en être sûr. Sensible aux vents, aux lumières, aux lignes qui parfois se brouillent dans les paysages de la ville, il cherche : une inspiration, une femme, un souvenir, un bout de ferraille. Au fil de ses promenades ou de ses cauchemars, il retrace sans cesse le fil de son existence, sans doute en quête de la vérité, de la beauté et de l’amour qui l’habitent sans qu’il réussisse jamais à se les approprier.
Après le succès international de Docteur Jekyll et Mister Hyde, L'homme à la fenêtre nous invite à découvrir le talent de Mattotti, mais en N&B cette fois.
Cet album est une réédition, avec une nouvelle couverture, d’un titre épuisé, paru en 1992 chez Albin-Michel.

Caboto / texte de Zentner, 2003
Qui était véritablement Caboto ? On sait qu’il est né à Venise, qu’il fut commerçant, astronome, cartographe et fit des voyages au long cours. C’est durant une de ses expéditions au large des côtes du Brésil, qu’il décide soudain de changer de cap. Il croit avoir trouvé la route de la Sierra de la Plata et de l'Eldorado.
Cet album est la réédition du Voyage de Caboto paru en 1991 chez Albin-Michel et épuisé.
Cet album a été entièrement regravé, avec 8 pages de préface de Zentner, inédite en français et contenant des illustrations originales de Mattotti.

Ouvrages au Seuil jeunesse :

Section Jeunesse

A la recherche des Pitipotes / texte de Jerry Kramsky
L’Ile des Pitipotes / texte de Jerry Kramsky
Barbe Verte, capitaine au grand cœur et son ami Pingouin Nigaud parcourent les mers polluées de la planète pour sauver les animaux en danger. Deux albums résolument écologistes pour les petits à partir de 3 ans.

Grands dieux / texte de Jerry Kramsky
Les dieux de l’Inde décident de construire un nouveau paradis dans le Grand Nord. Aidés des Titans, des colosses à l’intelligence limitée, ils réduisent les Inuits à l’esclavage. Mais les dieux, ô combien versatiles, s’ennuient bien vite … A partir de 6, 7 ans.

Un soleil lunatique / texte de Jerry Kramsky
Le soleil ne voulait plus de coucher. Rien ne peut le faire changer d’avis, ni suppliques ni prières. Voilà un soleil bien lunatique qui met sur terre une belle pagaille ! A partir de 6, 7 ans.

Eugenio / texte de Marianne Cockenpot
Eugenio le clown a perdu le rire puis l’a retrouvé. Il vit dans un cirque baroque où les dinosaures parlent, où les magiciens font apparaître des condors et des perroquets, où Cobra, la femme-serpent, parle aux morts et prédit l’avenir …
Grand Prix de la Biennale de Bratislava 1993

Le Monde du bout du monde / texte de Luis Sepulveda
Un journaliste retourne en Patagonie où il a navigué vingt ans auparavant. Il enquête sur le naufrage d’un baleinier industriel japonais et s’engage dans la lutte pour la sauvegarde des baleines.

Section Bande dessinée

La Chambre, 2004
Ce carnet de croquis en noir et blanc regroupe 77 dessins. Ils évoquent les émotions qui peuvent se nouer entre un homme et une femme dans une chambre.

Angkor. - Seuil, 2004
Le magazine Géo a publié fin 2002 un numéro spécial où il invitait des auteurs de bande dessinée et des illustrateurs à partir en voyage et à en ramener des carnets.
Lorenzo Mattotti est allé à Angkor au Viet Nam, un ensemble de temples classés au Patrimoine mondial de l'humanité.
Pendant onze jours, il a arpenté les temples, il a regardé la manière dont la pierre et le végétal s'emmêlent, il a observé les gens qui vivent là, les prêtres, les enfants qui jouent, les vendeurs. Il a dessiné chaque jour : au pastel tout d'abord, qui montre des paysages sereins, très paisibles, presque figés dans le Temps (les images d'arbres au milieu de plaines vertes sont magnifiques !) ; à l'encre de Chine ensuite dans des dessins d'où émerge surtout l'imbrication du minéral et du végétal. Et puis, quand la pluie tombe et brouille le paysage et les formes, Mattatti a utilisé l'aquarelle pour rendre les silhouettes fantomatiques des gens et le flou des contours. Un travail magnifique qui donne d'Angkor une vision personnelle très intéressante.

Le Bruit du givre / texte de Zentner
Coup de cœur du festival de Sierre 2003
Le narrateur se nomme Samuel Darko. Il se souvient du jour où sa compagne Alice lui a fait part de son désir d’enfant, un jour de chaleur intense et pesante. Il se souvient de la peur qui l’a pris et l’a envahi, du bruit de la peur qui l’a empêché de répondre. Il se souvient du départ d’Alice. Un an plus tard, Samuel décide de retrouver Alice. Il entame alors un long voyage, à la fois géographique et intérieur, au cours duquel des rencontres et des expériences insolites, parfois douloureuses, l’aident à comprendre qui il est et à dompter sa peur. A la suite d’un incendie, il perd momentanément la vue, ce qui l’oblige à plonger plus profondément en lui-même puis à regarder la vie bien en face. Les retrouvailles avec Alice au terme de cette quête initiatique ne se déroulent pas comme il l’avait rêvé, mais il se sent désormais plus fort.
Comment rendre en images l’histoire d’un homme hanté et paralysé par ses peurs ? Comment montrer l’intériorité et l’indicible ? Un défi que Mattotti relève et qu’il réussit en passant par un découpage rigoureux : deux grandes cases par page, toujours identiques, au sein desquelles il parvient à dessiner les démons et les peurs du personnage, par une stylisation à l’extrême, par la déformation des corps, par une alternance de couleurs vives ou sombres. Un album très intimiste à découvrir absolument.

Ligne fragile, 1999
Ce livre présente les dessins à la plume de Mattotti, qui n’avaient encore jamais été publiés. Ils sont accompagnés d’un texte poétique parfois noir, reliant entre elles ces lignes fragiles.

Stigmates / texte de Piersanti, 1998
Le héros a quarante et un ans. Il boit beaucoup et n’a pas d’emploi fixe. Ses stigmates s’ouvrent et se ferment au rythme de sa vie chaotique. Un ouvrage en noir et blanc.

Murmure / texte de Jerry Kramsky, 2001
Murmure est un personnage symbolique qui ignore tout de sa propre identité. Son histoire est une quête énigmatique qui l’amène à faire resurgir du passé des impressions et des souvenirs. De rencontre en rencontre, Murmure replonge dans son enfance.

Labyrinthes / texte de Jerry Kramsky, 1999

Feux, 1997
C’est avec cet album, publié en 1986 chez Albin Michel et réédité au Seuil en 1997 Que Lorenzo Mattotti accède à la reconnaissance internationale.

Les Affiches de Mattotti, 1993
Ce livre est un catalogue raisonné de l’œuvre graphique de Mattotti : bandes dessinées, couvertures de magazines, dessins de mode, publicités, livres pour enfants …

Anonymes / texte de Piersanti, 2000
Une série de portraits de femmes commentés par des phrases simples. Ces phrases sont celles d’un homme qui a contemplé, rêvé, aimé ces femmes.

Autres travaux d'illustration :

Mattotti pour Vanity. - Albin Michel, 1987

Pinocchio. - Albin Michel, 1991

Le Pavillon sur les dunes. - Vertige graphic, 1992

Lorenzo Mattotti pour Le Monde. - Nuages, 1998

Acryliques. - Canaletto, 1999

2004