Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Au ventre du monde

Au ventre du monde

Au ventre du monde

L'école des loisirs / 2012

Auteur·rice : Gilles Barraqué

Résumé
Premières lignes

" Grand-père s'arrêta soudain sur le petit chemin qui monte de chez nous au village. Il se retourna et, appuyé sur sa pagaie-massue, fronça les sourcils en fixant quelque chose par-dessus ma tête. Il soupira puis cracha par terre.
- Est-ce que cet animal va nous suivre jusqu'au bout ?
Dans sa bouche tordue, le mot "animal" "tait comme un autre crachat.
Bien sûr, je savais que Ui-i nous suivait. Ou plutôt me suivait. C'était son habitude : partout où j'allais, il allait. "

Le contenu

Nous avons rencontré Gilles Barraqué en 2011, à l’occasion de la parution d’un cout roman publié chez Nathan, « La Loi du roi Boris ». Avec beaucoup d’humour et de finesse, Gilles Barraqué y inventait un roi autocrate décidant d’interdire dans tout le royaume l’usage de la lettre E. Belle référence à Pérec, pour jouer avec les mots et les idées, le roman comprend des passages sans aucun E, alternant avec d'autres écrits avec la seule voyelle E. L’unique façon de résister à ce dictateur capricieux et cruel qui joue avec le pouvoir, est de lui opposer l'esprit et les mots !

Dans son deuxième roman, « Au ventre du monde », publié à L’École des loisirs et destiné à un public plus adolescent, Gilles Barraqué change de registre pour entraîner ses lecteurs sur l’île paradisiaque de Notre Terre. Vous ne la trouverez pas sur une carte mais l’auteur nous indique que cette île « pourrait être l’une de l’archipel des Marquises, aux temps lointains, bien avant l’arrivée de l’homme blanc. »
Il précise que « si certains éléments sont authentiques, notamment en ce qui concerne les mœurs et le cadre de vie, bien d’autres sont purement inventés – ou plutôt réinventés. Il ne s’agit là que d’un voyage dans l’imaginaire. »

Paohétama, née fille, vit sur l’île de Notre Terre, avec son grand-père, maître pêcheur. Mais dans cette société polynésienne, les filles n’ont pas le droit de pêcher en mer. Afin de transmettre son savoir à sa petite-fille, celui-ci convainc Aiki, le chef du village, de lever un tapu ancestral. C’est ainsi que Paohétama devient une fille – garçon, au crâne rasé, qui a le droit de porter une fronde en bandoulière, de jouer et de se baigner avec les autres garçons dans la rivière, et de pêcher !
Elle apprend à plonger pour trouver la nacre, à connaître les manières de pêcher les différents poissons, à estimer les dangers de son nouvel univers marin, les vents et les vagues. Elle doit aussi se méfier des hommes – cochons, les ennemis, vivant sur l’Autre Terre. Mais bientôt, Paohétama n’a plus qu’une idée, atteindre « le ventre du monde », là où a disparu son père, là où se trouve les perles magnifiques, là où personne n’est allé …

Voici un très beau roman initiatique, à l’écriture limpide comme l’eau bleue du lagon, qui pourrait porter un autre titre : « La jeune fille et la mer ». Gilles Barraqué y insuffle un souffle et une poésie indéniables qui donnent au récit un charme puissant. Il y est question de transmission, d’accomplissement, de quête et d’une belle héroïne qui change à jamais son destin et celui de son peuple.

Catherine Gentile
15,20 euros
Collection Médium
2014
2014
Sélection du "placard"
Roman