Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Chat qui vole

Chat qui vole

Chat qui vole

Le Jasmin / 2003

Auteur·rice : François David

Résumé
Premières lignes

" Un enfant est un enfant. Toujours. Partout. Sauf là-bas…Sauf en Esotie…
Là-bas tous les enfants ne sont pas des enfants.Ce sont des « chuchios », des gamins sans parents ni famille. Ils bénéficient d’attentions et ils ont des droits : le droit d’aller pieds nus ; le droit de ne pas se rendre à l’école ; le droit de manger mal et pas toujours à leur faim ; le droit d’être arrêtés et jetés en prison s’ils ne respectent pas leurs devoirs. Car ils ont également des devoirs et d’abord celui de ne jamais coucher dans les rues.
Cela n’est pas bien de dormir dans les rues. Il y a des touristes dans les rues. "


Résumé

Surtout, si vous passez par là, arrêtez-vous en Esotie. L'Esotie, c'est le paradis … pour les touristes. C'est un pays très sûr car la polizzia veille. Il n'y a pas de mendiants dans les rues pour importuner les touristes et leur donner mauvaise conscience. Il n'y a pas non plus de gosses qui traînent dans les rues, des gosses sans parents ni familles que là-bas, on nomme les "chuchios". C'est que le gouvernement s'en occupe, de ces "chuchios". Il leur fournit une chambre, chaque soir différente, au dernier étage des immeubles de la ville, et de quoi ne pas mourir de faim. Manzado est l'un d'entre eux. Il ne se débrouille pas trop mal mais les journées sont longues, sauf quand Violetta, la fille aux yeux violets, est dans les parages. Violetta est aussi une chuchia. Comme toutes les chuchias dans le beau pays d'Esotie, Violetta dort chaque nuit dans une grande chambre fermée par une grille, derrière laquelle les riches touristes peuvent, moyennant finances, la regarder dormir.
Manzado, un jour, recueille un chaton qu'il élève en économisant chaque sou. Turufu devient un magnifique chat roux à qui Manzado apprend à voler et à voler …

Critique

Deuxième roman de François David aux éditions du Jasmin, peut-être plus accessible que le premier, Le Cri. Celui-ci s'inscrit dans la lignée d'Une petite flamme dans la nuit (paru chez Bayard) et possède plusieurs niveaux de lecture. Sa force réside surtout dans la maîtrise du ton et la violence du propos : une dénonciation claire de la manière dont certains gouvernements traitent les êtres humains les plus défavorisés et cachent la misère pour faire venir les touristes. C'est extrêmement efficace, servi par une écriture fluide et d'une apparente simplicité. Très belle illustration de couverture de Tatana Domas. A partir de 11, 12 ans et bien au-delà.

Mots clés

science-fiction - dictature - enfance - tourisme

Pistes d'écriture

Piste 1 :
Turufu est le beau chat roux qui vole et qui vole. Faites-le aussi parler ...

Piste 2 :
Imaginez la brochure publicitaire que pourrait réaliser le gouvernement de l'Esotie pour inciter les touristes étrangers à venir dans son pays.

Piste 3 :
Ecrivez l'article de journal que pourrait publier, à l'étranger, un journaliste d'Esotie, qui n'est pas d'accord avec le gouvernement de son pays.

HORS THEME COUP DE COEUR
10 euros
2006
Science Fiction
Roman