Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Diables, zombies, monstres et compagnie

Diables, zombies, monstres et compagnie

Diables, zombies, monstres et compagnie

De La Martinière jeunesse / 2011

Auteur·rice : Philippe Lécuyer

Résumé
Extrait

« Et, du monstre, il y en aura pour tous les goûts (et dégoûts): du presqu'humain, de l'indescriptible, de l'affamé, du vicieux, du poilu, du chitineux, du suintant, du bulbeux, du tentaculaire, du bouffeur de tripes, du gobeur de crâne, du terrifiant au grand cœur, de l'angélique carrément méchant, du rafistolé, du chasseur en vadrouille, du gourmet aux dents longues, du découpeur d'ado, du dégobilleur, de l'hybride, du maléfique, du masqué, du rugissant, du coriace, de l'increvable, du purulent...
Bref, laissez-vous entraîner dans la barque de l'horreur pour un voyage au pays des abominations.

Le contenu

Des monstres de cirque à la plante carnivore de La Petite boutique des horreurs, en passant par Voldemort et Alien, ce « voyage au pays des abominations » illustre à quel point les monstres sont présents dans le cinéma et la littérature.
Philippe Lécuyer y rappelle que bien avant la série Twilight, le loup-garou a inspiré les cinéastes dès 1913, et que, avant les adolescents du 21ème siècle, Bram Stoker et Théophile Gautier ont eux aussi été fascinés par les vampires et les momies.
Chaque personnage monstrueux est présenté sur une double page, avec les références aux romans et aux films qui les ont créés ou popularisés.
Magnifiquement illustré de dessins et de photographies et truffé de références aux œuvres classiques ou contemporaines de la littérature et du cinéma, nul doute que ce documentaire très réussi va passionner les élèves.


Les pistes

Piste 1 : Ajoutez une double page au livre Diable, zombies,monstres et compagnie, sur le dragon ou l'ogre.

Piste 2 : Dans le conte « La Belle et la bête », Madame Leprince de Beaumont ne fait pas de description précise de la bête. Dans son film, Jean Cocteau l'a imaginée à sa manière.
Décrivez à votre tour la bête du conte, en commençant par cette phrase : “La Belle se retourna et poussa un cri d'horreur; une bête se tenait devant elle....” (une page maximum).
14,90 euros
2012
Documentaire