Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

L’Ile du temps perdu

L'Ile du temps perdu

L'Ile du temps perdu

Seuil jeunesse / 2004

Auteur·rice : Silvana Gandolfi

Résumé
Premières lignes
" 15 juin
Chère Giulia,
Tu te rappelles ce que je t'ai dit la dernière fois que nous nous sommes vues, peu avant ton départ pour le Japon ? Je t'avais parlé de mon projet de roman sur l'aventure incroyable que tu as vécue dans ton enfance. Je ne plaisantais pas : je suis sur le point de commencer, et pour pouvoir écrire en toute tranquillité, je me suis installée dans ces montagnes isolées.
Je respecterai ce que tu appelles les "souvenirs de l'île", même si, comme tu le sais, je les trouve un peu trop fantaisistes pour être vrais. Cela n'a aucune importance : ton histoire est magnifique."

Résumé
En visitant une mine avec leur classe, Giulia et Arianna disparaissent et se retrouvent, sans savoir comment ni pourquoi, sur une île étrange, où le soleil se couche très lentement et où le temps passe doucement. Sur cette île, des enfants comme elle et quelques adultes. Après un temps d'adaptation, les deux fillettes comprennent qu'elles se trouvent sur l'île du Temps perdu : on y trouve tout ce qui a été perdu sur la terre : les gens bien sûr, mais aussi les objets, les émotions, les sentiments, la mémoire, la patience et aussi du temps.
Mais s'il y a le temps perdu dans les belles choses, le rêveur, la flânerie, l'admiration, il y a aussi celui qu'on perd dans le stress, l'ennui, la violence. Sur l'île, ce temps-là se traduit par des fumées noires très nocives qui transforment ceux qui les respirent en cannibales. Les fumées noires augmentent considérablement et menacent l'équilibre de l'île. Il faut trouver une solution sur Terre et il faut des volontaires investis d'une mission : apprendre aux gens à prendre leur temps, à goûter aux plaisirs simples de la vie, à ne pas courir après le pouvoir et l'argent. Giulia et Arianna décident de devenir ces missionnaires-là, c'est ce que l'on comprend dans les lettres qu'une certaine S. adresse à Giulia bien des années après.

Critique
Un très joli roman, original dans sa construction puisque l'auteur s'adresse à ses personnages comme si c'était eux qui la portaient et la faisaient vivre, comme dans son propos. C'est une très belle idée d'inventer cette île où se trouveraient les objets et gens disparus, dommage que l'auteur n'en indique pas les coordonnées géographiques ! C'est aussi un plaidoyer poétique et efficace pour faire réfléchir sur la vacuité de bien des choses aujourd'hui, sur ce monde où l'on n'a plus de temps de vivre et où le temps devient un luxe ! A partir de 12, 13 ans.

Elèves concernés
5ème – 3ème

Mots clés
Roman fantastique – Ile – Eloge de la paresse

Pistes d'écriture

1. Vous vous retrouvez sur l’île du temps perdu. Sur la plage, vous retrouvez trois objets auxquels vous teniez beaucoup. Racontez en quelles circonstances vous les aviez acquis, pourquoi vous les aimiez, comment vous les avez perdus.

2. Racontez du point de vue d’Arianna, son expérience au pays des cannibales : comment elle est arrivée là-bas, les rencontres qu’elle y a faites, ses sensations quand elle sombre dans la léthargie.

Catherine Gentile / Julie Spinneweber
2005
Sélection transversale
Fantastique
Roman