Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Mon frère, ma princesse

Mon frère, ma princesse

Mon frère, ma princesse

L'école des loisirs / 2012

Auteur·rice : Catherine Zambon

Résumé
Premières lignes

I. Naissance d'un fée
Passage d'Alyan, habillé d'une robe de sa mamie, poursuivi par sa grand-mère.

Alyan : J'suis pas un garçon ! J'suis pas un garçon ! J'suis un dragon !

Mamie Loupiotte : Je suis ta mamie ! Je suis ta mamie, tu m'obéis, Alyan

Elle court, trébuche un peu, s'essouffle, ils disparaissent.Dans le lointain, on entend encore Alyan : J'suis pas un garçon.

***

Nina : Un jour, je ferai des maisons où il n'y aura pas de portes on pourra venir dedans sans demander rien on pourra se promener d'une maison à l'autre dormir où on veut changer de cuisine de manger de télévision mais on ne pourra pas changer de papa et de maman ça non mais on pourrait aller où on veut sans que personne se fasse du souci sans que les papas et les mamans se prennent la tête et les cheveux il n'y aurait que des maisons avec des gens gentils dedans et on ferait comme on voudrait si par exemple je veux faire du vélo je peux et si Alyan veut jouer avec ma poupée il peut et si maman veut faire de la peinture ellepeut les papas ils seraient là plus souvent ils verraient comme on est bien dans les maisons on irait à l'école tous ensemble en rigolant on pourrait aussi aller dans les maisons des maîtresses pour les consoler quand on les a trop embêtées et on ne serait pas obligés de se cacher si on est en colère les garçons verraient qu'on peut se parler et moi ça m'irait mieux. Parce que c'est pas facile de parler dans les maisons comme elles sont maintenant.


Le contenu

Nina est à l'école primaire et se fait du souci pour son petit frère ; Alyan est un petit garçon adorable, mais voilà : il ne veut pas être un garçon, lui il veut jouer avec les poupées de Nina et surtout, surtout, il veut être une fée et porter un beau costume de fée, comme celui de Nina, celui que "mamie Loupiotte lui a offert pour son noël de quand elle était petite"... D'ailleurs quand Alyan devient "un fée", "le fée Nayla", avec sa baguette magique, il n'a plus peur de rien et il transforme les méchants en crapaud. A l'école, les garçons se moquent d'Alyan et de Nina qui le protège : trop la honte ! Et Nina se fâche, se bat pour qu'Alyan puisse faire comme il veut. Mais Ben, le caïd de la classe, devient carrément méchant et tout se complique pour Nina et Alyan.

Une pièce très intéressante, rythmée et qui donne joliment la parole aux enfants. On peut en jouer des extraits, on peut la lire aussi comme un roman. Ce texte permet de réfléchir aux rôles attribués aux garçons et aux filles, à la violence de ces normes imposées. Les personnages sont très attachants et touchants, ils donnent vraiment corps à ces situations douloureuses ; la fin, où interviennent davantage les adultes, ouvre le débat sur les codes sociaux qui déterminent l'apparence des hommes et des femmes dans notre société. Un livre facile à lire, qui fait sourire par moments et beaucoup réfléchir.


Emmanuelle Chesnel


Pas de piste d'écriture pour cette pièce
Collection "Théâtre"
6,60 €
2013
Société
Théâtre