Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Mongol

Mongol

Mongol

L'école des loisirs / 2011

Auteur·rice : Karin Serres

Résumé
Le début

« 1 – Le mot

Ludovic, immobile, son cartable sur le dos, face à nous.

Ludovic : Je m’en fous. Je suis pas complètement idiot. ‘’Sombre idiot, pauvre andouille, bécasson ‘’. Et à l’école : ‘’Crétin, débile, niais, simplet … ‘’ A la récré, ils se mettent autour de moi et ils me traitent. Parce que je suis lent. Je comprends tout aussi bien qu’eux, pourtant, j’ai juste besoin de plus de temps.

Chœur d’enfants, off :
Le temps que ça arrive au cerveau, ouais !
Tu parles, il en a pas, de cerveau !
Eh, crétin, secoue voir ta tête ?
T’entends, c’est le petit pois qu’est dedans !

Ricanements de tous les autres enfants.

Ludovic : Tous autour de moi, ils me disent des noms méchants. «

Le contenu

26 scènes
10 personnages :
Ludovic, jeune garçon roux
Nadia, sa grande sœur
Sa mère et son père
Fabrice, le caïd de la classe
Sarah, celle dont Ludovic est amoureux
La maîtresse
La dame de la Bibli
Alain, le directeur du centre aéré
Le surveillant de la récré

Ludo n’a pas de chance. Il est plus lent que les autres et les autres se moquent de lui, Fabrice surtout. Un jour, il le bouscule et le traite de mongol. Ludo ne connaît pas le mot. Il le cherche dans le dictionnaire et découvre, stupéfait, la Mongolie, les Mongols et leurs coutumes étranges. Puisqu’on le traite de mongol, il le deviendra. Il apprend de nouveaux mots, il ne cesse d’étudier et parfois toute la nuit. Mais ce n’est pas si simple de transformer sa chambre en yourte, de se raser la tête et de ne manger que de la viande et des laitages. Et surtout, ça ne plaît pas à tout le monde. Ni aux copains ni aux parents ni à la maîtresse.

La piste

A la manière de Karin Serres, imaginez une saynète où l'on voit Zineb revenir en pleurant de l'école parce que des sales gosses l'ont traitée de "sale arabe". Sa grand-mère la console en lui racontant des histoires merveilleuses (contes arabes, les Mille et une nuits...)


La pièce de Karin Serres est l'adaptation d'un roman publié en 2003 chez le même éditeur dans la collection Neuf.
Le contenu du roman diffère légèrement de celui de la pièce.

Mon-gol ! mon-gol ! L'insulte est reprise en chœur dans la cour de récré. Ludovic a l'habitude, mais cette fois-ci le mot l'intrigue. Mongol ? Qu'est-ce que ça veut dire ?
Pour la première fois de sa vie, il consulte un dictionnaire. " Mongol, e, adj. : de la Mongolie. " Soit, Ludovic sera donc un véritable Mongol de Mongolie qui se nourrit exclusivement de viande et de fromage, pillant le bac à fromages du réfrigérateur et enfournant de pleines brassées de saucisses, qui connaît sur le bout des doigts l'histoire de Gengis Khan et la date de la fête du Naadam, qui se rase le crâne, qui traite ses ennemis de "Cerveau cru de ton père !" ou encore d'"Outre à excréments !".
Bien sûr, la transformation de Ludovic ne passe pas inaperçue - lui que tous considèrent comme l'idiot de service ! Bizarrement, personne ne semble se réjouir de sa métamorphose ni des progrès accomplis. Sa maîtresse le punit, ses parents s'inquiètent et ses camarades de classe le regardent d'un drôle d'air...

Les pistes d'écriture possibles pour le roman

Piste 1 :
Ludovic écrit une lettre à Sarah pour lui expliquer l'origine de sa passion soudaine pour la Mongolie et ses coutumes, pour le cheval, les osselets, lui expliquer les cheveux rasés, son langage plein de « u », et la drôle de déclaration d'amour (« Tu es mon cœur et mon foie »)...

Piste 2 :
Imaginez qu'un enfant handicapé arrive dans votre classe. Certains de vos camarades le maltraitent et le raillent sans cesse. Vous décidez de prendre sa défense, dans un plaidoyer, adressé à la classe, prônant le droit à la différence.
Collection Théâtre
2012
Société
Théâtre