Festival du Livre de jeunesse de Cherbourg-en-Cotentin

Introduction

Théa pour l’éternité

Théa pour l'éternité

Théa pour l'éternité

Syros / 2012

Auteur·rice : Florence Hinckel

Résumé
Premières lignes

Le contenu

Théa, la narratrice, va avoir 16 ans. « L’âge où l’amour éternel peut nous tomber dessus. C’est l’âge où l’on est la plus jolie ».
Elle est lycéenne, a un meilleur ami d’enfance, Théo, dont elle est amoureuse, et une très bonne copine, Zoé. Jeune fille discrète, Théa s’ennuie un peu, ne sait pas choisir ni dire ce qu’elle souhaite.
Elle vit seule avec sa mère, ancienne présentatrice vedette de la télé, remerciée par jugée trop vieille pour passer à l’antenne. Son père vit seul sur une île.
Sa rencontre avec Baptiste Jones change à jamais sa vie. Le scientifique lui propose de participer à une expérimentation unique et secrète : prendre un traitement qui arrêtera son vieillissement. Si Théa accepte, elle restera « bloquée », le reste de sa longue vie, à l’âge de 16 ans. Poussée par sa mère que cette question obsède, elle se lance dans l’aventure. Est-ce vraiment un cadeau qui lui est fait ? Théa va bientôt prendre la mesure de son engagement …

La recherche à tout prix de l’éternelle jeunesse et de l’immortalité a toujours fait partie des rêves et des quêtes du Graal des humains. Tout comme la dictature actuelle du « jeunisme » qui gangrène aujourd’hui nos sociétés occidentales et explique le succès de la chirurgie esthétique.
Ce thème, ne pas vieillir, est au cœur du dernier roman de Florence Hinckel, qui situe l’action dans un monde très proche du nôtre, à la différence près que les recherches sur le non vieillissement y sont plus avancées et les questions éthiques abordées avec une désinvolture très dangereuse.
Les deux personnages féminins, Théa et sa mère, sont intéressants et analysés avec finesse. L’adolescente se laisse entraîner dans cette expérience unique pour faire plaisir à sa mère, elle-même obsédée par son image, faisant passer des désirs et ses espoirs avant ceux de sa fille.
Florence Hinckel scrute avec une grande acuité les conséquences psychologiques et physiques du « choix » de Théa et dénonce intelligemment une société où les plus âgés n’auraient plus leur place.
Car abolir le temps, n’est-ce pas installer un ennui éternel ?

Catherine Gentile

Piste d’écriture

Si vous étiez à la place de Théa, qu’auriez-vous répondu au professeur Jones s’il vous avait proposé ce traitement révolutionnaire ? (une à deux pages maximum )

Collection "Soon"
15,50 euros
2013
Sélection du "placard"
Science Fiction
Roman